L’importance de manger en pleine conscience

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Serais-tu capable de me nommer exactement ce que tu as mangé lors de tes 5 derniers repas?
Serais-tu en mesure de me décrire les saveurs, les arômes, les textures?
Serais-tu en mesure de te souvenir à quoi tu pensais au moment que chaque bouchée se posait sur ta langue?

Ce que je te demande est un défi de taille, je le sais. L’art de manger en pleine conscience, bien qu’il ait été plutôt inné dans le début de notre vie, est relégué aux oubliettes progressivement au fil des années. Comme si on désapprenait un concept nécessaire à notre santé et notre bien-être.

Manger est devenu un événement, une fête, une célébration. C’est l’occasion de prédilection afin de passer du temps avec les gens qu’on aime. C’est un moment pour se récompenser d’avoir accomplir un objectif, ou se consoler d’une trop lourde charge en émotions. Manger respecte maintenant un cadre précis et est dicté par les aiguilles d’une horloge accrochée au mur plutôt que par celle qui vit à l’intérieur de nous. On ne se pose plus de question.

On organise sa vie autour de l’alimentation, et nous oublions que le fait de nous nourrir a autrefois été un acte de survie quasi dénudé de plaisir pendant des dizaines de milliers d’années! Et pourtant…

Nous réalisons de plus en plus aujourd’hui l’importance du moment présent, et ce, dans toutes les sphères de notre vie. Notre alimentation n’y échappe pas!


PREMIÈRE ÉTAPE: LA PRISE DE CONSCIENCE

Et toi, tu manges pour vivre ou tu vis pour manger?

La question semble intense, mais c’est une réalité bel et bien présente aujourd’hui. La relation d’amour entre la fourchette et le corps humain est en crise. Et comme dans toute bonne relation qui se respecte, la communication est à la base du succès.

C’est ainsi que tu arrives dans ton cheminement à cette prise de conscience lors de laquelle un choix doit être fait. Plus question désormais de te laisser porter par la vague du péristaltisme de ton système digestif #poètequejesuis.

Ça y est, tu es prête à faire la paix avec la nourriture!

DEUXIÈME ÉTAPE: LA DÉCISION D’AGIR

C’est à ce moment précis que tu amorceras ton changement de vision face à l’alimentation.

Dès lors, tu cesseras de voir un aliment comme étant “bon” ou “mauvais”. Food is food! Ce qui en fait un choix judicieux ou non n’est plus *uniquement* lié à la composition de ses macronutriments, mais davantage en fonction de la façon qu’il a de laisser des traces sur toi une fois ingéré. Plus tu oseras être ouverte et à l’écoute des signaux de ton corps et plus tu sauras détecter les aliments qui te font sentir vraiment bien (et que tu voudras consommer en grande quantité) en opposition à ceux qui te laissent ballonnée, constipée, nauséeuse, et amorphe.

La pleine conscience appliquée à tes réflexes d’alimentation a le potentiel de complètement transformer ta vision en matière de nourriture, et prendre cette décision de déprogrammer cette façon que tu as toujours eue depuis l’enfance est l’étape la plus difficile.

Toutes ces années à te faire dire de terminer ton assiette si tu voulais avoir un dessert ont laissé des traces dans ton subconscient, mais aucune d’elles n’est condamnée à être permanente!

TROISIÈME ÉTAPE: LE CHANGEMENT DE PARADIGMES

Cette étape est celle de la compréhension de ce qui a probablement toujours dicté ta façon de voir le monde de la “bouffe”!

C’est maintenant que tu passeras de:

  • “Je n’ai pas le droit de manger ça” à “Comment est-ce que je me sens lorsque je

mange cet aliment? »

  • “J’ai hâte à mon prochain cheat meal pour enfin manger quelque chose que j’aime vraiment” à “Je choisis ce que je mange en fonction de ce que cela me procure comme bienfaits, mais également comme satisfaction!”
  •  “Je me suis laissée aller ce weekend alors je devrai me remettre on track dès lundi!” à “J’ai passé du bon temps au courant de la fin de semaine et la vie continue!”

C’est à ce moment que tu permettras à tes émotions d’être vécues, puis canalisées par d’autres moyens que la nourriture.

C’est à ce moment que tu analyseras les déclencheurs des signaux de faim; ces moments précis où tu ressens instantanément un goût intense de manger, peu importe à quel moment remonte le dernier repas.

C’est à ce moment que tu repenseras tes routines et confronteras tes habitudes et tes réflexes.

C’est à ce moment que tu créeras un environnement positif autour de l’alimentation, exempt de dictat rigide et culpabilisant.

C’est à ce moment que tu apprendras à manger lentement, à prendre des petites bouchées, à les mastiquer longtemps, et à porter une attention complète à ce que goûte chaque aliment.

C’est à ce moment que tu choisiras de composer ton assiette d’aliments complets le plus près possible de ce que la nature a elle-même créé (en opposition à ceux qui sont hyper transformés chimiquement).

C’est à ce moment que tu vivras le moment de ton repas, sans écran (niveau de difficulté élevé en ce monde où le cellulaire est une prolongation intégrée de notre anatomie!).

Enfin, c’est à ce moment que tu respireras profondément tout en exprimant une réelle gratitude devant l’abondance et la richesse des nutriments que tu as le privilège de consommer.

QUATRIÈME ÉTAPE: LA CRISTALLISATION

Ce moment est crucial dans l’intégration de cette nouvelle habitude, car c’est celle où tu cesseras de constamment penser à la “bouffe” et que tu accepteras de suivre ton instinct.

J’ai longtemps eu l’impression d’être prisonnière de la nourriture. Elle occupait une partie énorme de mon esprit. J’ai compté mes calories, j’ai calculé mes macros, j’ai élaboré des plans alimentaires, j’ai passé des heures sur Pinterest à chercher des recettes.

La fameuse question: “Qu’est-ce qu’on mange pour souper” a fini par me hanter. Et pas parce que j’avais peur de la nourriture, ni parce que je ne voulais pas cuisiner. Parce que c’était si facile de tomber dans l’obsession que je savais pertinemment qu’un changement devait se produire.

CONCLUSION

Choisir de prendre le temps de ralentir et de te connecter entièrement à ce que tu ressens autant physiologiquement que psychologiquement lorsque tu manges devient un moyen puissant dans le développement d’une relation saine et positive avec la nourriture.

Manger en pleine conscience t’amène non seulement à te sentir tellement mieux dans ton corps, mais qui plus est, te fait réaliser à quel point tu es excellente pour prendre les meilleures décisions pour TOI en matière d’alimentation.

Pratiques-tu l’alimentation en pleine conscience? Si oui, qu’est-ce que cela a changé dans ta vie? Tu aimerais obtenir d’autres trucs à ce sujet?

Avec amitié,

Emilie ♥

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui est Emilie?

Emilie Robidas est la directrice générale de Destination Wellness inc. et l’une des leaders les plus connues du Québec dans le domaine de l’entrepreneuriat en ligne ainsi que du coaching en développement personnel. Leader primée et mentor à la tête d’une équipe composée de plus de 9000 coachs, elle se classe année après année parmi les meilleures de l’entreprise Beachbody ®. 

cours
gratuit

Viens suivre ta première formation gratuite avec moi :

Vivre Pleinement

gym
virtuel

Joindre le gym virtuel, c’est te joindre à une communauté en ligne de femmes déterminées comme toi qui seront à tes côtés pour rester engagées jour après jour.

deviens coach

Avoir du succès à titre de coach nécessite de créer des bases solides afin de lancer ton entreprise avec confiance et conviction. En joignant notre équipe, tu auras accès à une formation exclusive qui te permettra de démystifier tous les aspects essentiels du coaching et du business en ligne.

Point de Mire

Abonne-toi à ma Newsletter

JE DÉTESTE LE SPAM AUTANT QUE TOI, ET TU PEUX TE DÉSABONNER À TOUT MOMENT.
Catégories du Blog